Paul Biya en passe d’être largement réélu selon les sondages

Alors que le président sortant souhaite poursuivre son travail à la tête du pays qu’il dirige depuis 1982, le peuple camerounais semble vouloir lui donner raison. L’opinion du peuple semble pencher une fois de plus pour le dirigeant qui a déjà effectué six mandats en tant que président de la république du Cameroun.

Face aux défis multiples auxquels la république camerounaise fait face, les électeurs souhaitent, selon les enquêtes d’opinion les plus récentes, renouveler leur confiance dans leur dirigeant.
La raison principale de cet volonté de maintenant le chef de l’État dans ses fonctions est son expérience et sa capacité à maintenir l’unité du pays, au moment même où des milices séparatistes créent des troubles dans les régions Sud-Ouest et Nord-Ouest anglophones du pays. Les Camerounais interrogés voient en Paul Biya le seul capable de pouvoir diriger efficacement les forces armées dans un tel contexte.

Ils ne semblent pas les seuls à le penser. Ainsi, une alliance de 20 partis d’opposition regroupée sous le nom de G20 a officiellement apporté son soutien au président Biya. Plusieurs raisons expliquent ce soutien, en particulier la difficulté à trouver un candidat de rassemblement de l’opposition, mais pas que.
L’un des anciens opposants à Paul Biya lors de l’élection de 2011, Jean De Dieu Momo confirme l’opinion selon laquelle il serait le plus efficace, du fait de son contrôle de l’armée, de sa connaissance du pays, et de la stabilité qu’il peut apporter au pays.

De plus, avec la CAN 2019 en préparation, peu de personnes pensent qu’il serait judicieux d’opérer un changement aussi radical dans le pays, au moment même où le Cameroun a le plus besoin de stabilité.
En mai, 57% des Camerounais interrogés à Yaoundé, la capitale du Cameroun, souhaitaient voir Paul Biya rester au pouvoir. Il était suivi par Cabral Libii du parti Univers avec 16% d’opinions favorables, puis par Maurice Kamto du MRC avec 5%, de même pour Muna AKere Tabeng du PDF, et 4% pour Joshua Osih du SDF.

Le sondage du 17 septembre 2018, donnait 81% d’intentions de votes à Biya, largement devant ses autres concurrent, tous en dessous de 10% d’intentions de vote, avec 7% pour Joshua Osih, le candidat arrivant en seconde position.

La véritable question politique à laquelle ce scrutin va répondre est de savoir qui sera la nouvelle figure de proue de l’opposition camerounaise.

Laisser un commentaire