La salsa : une danse qui fait de plus en plus d’adeptes en France

Le mot « salsa » signifie « sensuel et attirant » dans le langage populaire cubain. Cette danse porte bien son nom, car elle attire de plus en plus de Français. Cet engouement touche toutes les tranches d’âges. La salsa figure parmi les disciplines les plus sollicitées dans les écoles spécialisées. Cette tendance n’est pas près de s’essouffler d’après les spécialistes.

Découvrir la Salsa

La salsa est issue d’un mélange de cultures latino-américaines et européennes. Sa particularité est d’allier des rythmes énergiques tel que la rumba, le cha-cha-cha ou encore la bomba à des rythmes plus tendres comme le blues ou le jazz.

Cette danse cubaine se pratique généralement en couple, mais on peut également s’exercer en étant non accompagné. Le succès de cette discipline réside dans les sentiments qui se reflètent dans les gestes. Avec ses mouvements à la fois sensuels et pleins d’énergie, la salsa est une vraie aubaine pour les célibataires qui désirent courtiser différemment.

La salsa est une danse très rythmée avec un tempo vif qui exige beaucoup d’endurance. Cela en fait un excellent allié pour ceux ou celles qui souhaitent garder la forme tout en s’amusant. Toutes les parties du corps sont sollicitées que ce soit les jambes, les bras ou encore les hanches.

Apprendre la salsa

Pour être en mesure de faire de beaux tours de salsa, il est indispensable de suivre un cours salsa parisActuellement, les adeptes de cette discipline sont de plus en plus jeunes et la majorité d’entre eux ont entre 30 et 40 ans. Auparavant, la plupart des danseurs étaient âgés de 45  à 60 ans. Puisque le public s’est rajeuni, il est clair que cette danse est en vogue. Les pratiquants souhaitent avant tout se défouler et libérer le stress accumulé pendant une journée ou toute une semaine.

La plupart des cours sont orientés vers la danse de couple. Les initiés vont alors aborder les bases et apprendre à aligner les pas correctement avec son partenaire. Il sera par la suite question de bien synchroniser les gestes avec la musique. Tout cela s’acquiert en quelques séances. Pour les niveaux avancés, ces établissements proposent d’autres prestations leur permettant d’explorer de nouvelles disciplines telles que la bachata ou la kizomba.

Dans tous les cas, les coaches feront preuve de patience envers leurs élevés. Ceux qui ne savent pas bien danser n’auront aucune crainte à avoir. Le responsable les accompagnera pas à pas. Les leçons seront transmises grâce à des techniques qui ont fait ses preuves. Ainsi, il n’est pas nécessaire de cumuler les heures pour maitriser les bases.

Il est toutefois conseillé de choisir judicieusement son école de danse. Pour comparer les offres et évaluer la notoriété de l’établissement, il suffit de faire quelques recherches sur internet.

 

Laisser un commentaire